Le pro­jet « pot-pour­ri II », cher au ministre de la Justice, Koen Geens, contient des dis­po­si­tions qui, au pré­texte d’encadrer la réduc­tion du champ de la cour d’assises, nous inquiètent pro­fon­dé­ment. Opinion de Françoise Tulkens, ancienne vice-pré­si­dente de la Cour euro­péenne des droits de l’homme ; Paul Martens, ancien pré­sident de la Cour consti­tu­tion­nelle ; Patrick Henry, Président d’AVOCATS.BE ; Robert De Baerdemaeker, Président de la Commission pénale d’AVOCATS.BE.

Lire : Le plan Geens pour la Justice, un recul de civi­li­sa­tion ? – La Libre.be