C’est le moment, c’est l’instant ; le momen­tum comme on dit désor­mais. Nos esprits sont mûrs et ceux des citoyens également.

Nous ne pou­vons plus tolér­er les modes de fonc­tion­nement de la jus­tice, qui appar­ti­en­nent à un autre âge et qui revê­tent – ayons le courage de le recon­naître – une dimen­sion absurde qui est intolérable.


Qui en fait les frais ?

C’est le fonc­tion­nement de la jus­tice, et donc les jus­ti­cia­bles et les citoyens, mais aus­si les acteurs de ter­rain, à savoir, les mag­is­trats et les avo­cats qui assu­ment ensem­ble ce ser­vice pub­lic, qui souf­frent de cette situation.

Pourquoi la jus­tice, qui est plus qu’un ser­vice pub­lic, ne suiv­rait-elle pas – enfin ! – l’évolution des mœurs et de la technologie ?

Lire la suite :

Lettre ouverte pour une véritable modernisation de la justice — RTBF

par :

  • Xavier Van Gils, ancien bâton­nier et prési­dent d’Avocats.be
  • Edward Janssens, ancien bâton­nier et prési­dent de l’Orde van Vlaamse Balies
  • Robert De Baerde­maek­er, ancien bâton­nier, ancien prési­dent d’Avocats.be et prési­dent de la com­mis­sion de droit pénal d’Avocats.be