Vous n’êtes pas obli­gés d’accepter une suc­ces­sion. Heureusement, car une suc­ces­sion peut aus­si conte­nir des dettes. C’est pour­quoi vous avez le choix : accep­ter une suc­ces­sion, y renon­cer ou l’accepter sous béné­fice d’inventaire. Depuis ce 3 août 2017, le notaire est seul com­pé­tent pour l’acceptation sous béné­fice d’inventaire d’une suc­ces­sion ou la renon­cia­tion à celle-ci.

Lire l’ar­ticle :

Accepter une succession ou y renoncer : le rôle du notaire renforcé – notaire.be