Tous les comptes sur les­quels aucune opé­ra­tion n’est effec­tuée pen­dant 5 ans sont dits ”dor­mants”. Votre argent devient ‘dor­mant’ lorsque vous n’a­vez plus de contact avec votre banque pen­dant 5 ans. Font éga­le­ment par­tie des ”comptes dor­mants’ les comptes-titres, les coffres ou les assu­rances-vie dont vous êtes le béné­fi­ciaire.

[…]

Lorsque les banques et les orga­nismes finan­ciers ont des comptes dor­mants, ils doivent essayer d’en contac­ter les pro­prié­taires. Légalement, ils sont obli­gés de suivre un cer­tain nombre d’étapes. D’abord, ils envoient une lettre à la der­nière adresse connue. À défaut de réponse, votre banque peut deman­der votre adresse la plus récente au Registre National, et y envoyer ensuite une lettre recom­man­dée. Si cette lettre recom­man­dée ne donne lieu à aucune réac­tion, la banque doit confier l’argent des comptes dor­mants au ser­vice fédé­ral Comptes dor­mants, qui fait par­tie du Service public fédé­ral Finances.

Voir l’ar­ticle : Comptes dor­mants | Wikifin