Par­mi les mesures en vue de la réou­ver­ture pro­gres­sive des palais de jus­tice à par­tir du 11 mai prochain, il a été décidé d’im­pos­er à tous le port d’un masque, sous peine d’être refoulé.

Le port d’une écharpe ou d’un ban­dana est accepté.