Dans un sur­pre­nant « rap­pel à l’ordre », le ministre de la Justice Geens, invo­quant plu­sieurs arrêts de la Cour euro­péenne des droits de l’homme, a indi­qué qu’ « au-delà des dos­siers indi­vi­duels, la néces­saire objec­ti­vi­té et neu­tra­li­té » et « la plus grande dis­cré­tion » qui s’imposent « aux auto­ri­tés judi­ciaires (…), doit les ame­ner à ne pas uti­li­ser la presse, même pour répondre à des pro­vo­ca­tions ». Il a tout faux ! 

Lire l’ar­ticle com­plet de Me ENGLEBERT : Le Ministre de la jus­tice K. Geens et la liber­té d’ex­pres­sion des magis­trats