Adrien Masset, pro­fes­seur de droit pénal à l’Ulg, réagit à l’annonce faite par Charles Michel dans une inter­view accor­dée au « Soir ».

Source : Perte du droit de vote pour les frau­deurs : une mesure « pas per­ti­nente et qui existe déjà » | Politique – lesoir.be