Le voca­bu­laire de la faillite a débor­dé à ce point du voca­bu­laire du droit com­mer­cial qu’il est aujourd’hui uti­li­sé sans grande pré­cau­tion. Ni par la presse ni par l’homme de la rue ni même par les hommes poli­tiques.

Écouter l’émission (jusqu’au 04/03/2018 12h30) : La faillite des États / France Inter